Livraison Standard Offerte à Partir de 49 € d'Achat

Comment fait-on du Vin Rosé ?

pexels-marta-ziółkowska-10731319

Au fait ! Comment fait-on du rosé ?

 

Le vin rosé est devenu en quelques décennies la star de l’été, très apprécié pour son goût fruité et sa belle fraîcheur, l’engouement pour les rosés ne faiblit pas, bien au contraire.

Très tendance, avec le printemps, les rosés fleurissent à nouveau sur les étals de votre supermarché et chez votre caviste…avec une mise en scène marketing bien rodée qui met en valeur une palette de roses infinie.

Pourtant, si le vin rosé s’invite aisément à l’heure de l’apéro ou à notre table, quelques idées reçues persistent toujours…n’avez-vous jamais entendu dire que cette boisson n’était pas du vrai vin? ou que le rosé pâle était de meilleure qualité?

Intox ou info ?

Hum, hum…voyons celà de plus prêt…

 

Le rosé, c’est bien un vin à part entière

J’ai toujours été convaincue que le rosé était un assemblage bien dosé de vin rouge et de vin blanc, et cette croyance me suffisait amplement. Quand je me suis initiée au vin, j’ai compris que le rosé était bien un "vrai" vin et que sa fabrication était bien plus complexe que ça.

Mais alors, selon vous, comment est “fabriqué” le rosé?

Amusez-vous à poser cette question autour de vous, vous serez étonné du nombre de personnes qui ne savent pas comment ce vin a obtenu cette belle couleur rose plus ou moins intense.

 

Le vin rosé n’est pas un assemblage de vin rouge et de vin blanc

Mais alors pourquoi cette couleur rosée?

Sans aller dans des explications trop techniques pour ne pas perdre votre public, vous pourrez expliquer simplement que l’on utilise des cépages rouges pour fabriquer le vin rosé. ( le mot "cépage" signifie une variété de vigne).

Sachez aussi que le jus des cépages rouges utilisé est blanc, c’est donc la peau du raisin qui colore le vin.

Pour aller un peu plus loin, il existe deux méthodes pour produire un rosé:

Méthode du pressurage direct : ici le vigneron cherche à obtenir une couleur rose très claire, il ne veut pas extraire trop de tanins. Une fois le raisin foulé et pressé, les peaux noires auront légèrement coloré le jus.

Méthode de la courte macération ( ou de la saignée): Le vigneron va fouler le raisin rouge et laisser macérer le jus avec la peau entre 12 et 48 heures. Saveurs et couleurs sont recherchées. Plus les peaux sont en contact avec le jus, plus le vin sera coloré et légèrement tannique.

 

Alors l’assemblage vin rouge, vin blanc impossible ?

Une seule région en France est autorisée à le pratiquer

La région Champagne a effectivement la possibilité d’ajouter du vin rouge à un vin blanc pour produire le champagne rosé.

Dans les pays du nouveau monde, vous pouvez trouver des vins rosés bon marché conçus en assemblage. 

 

Comment fait-t'on du rosé ?

Le vin rosé, on le choisit pâle ou foncé?

La couleur d’un vin ne vous donnera pas d’indication sur sa qualité, néanmoins il vous donnera une idée sur ses arômes.

En effet, si on reprend les deux grandes méthodes de fabrication, les rosés dit de presse sont les plus pâles et les plus légers. Ce sont des vins secs et fruités destinés à être bus jeunes, ne cherchez pas à les garder plus d’une année. Ils sont conçus pour être consommés dès leur commercialisation et vous apporteront de la fraîcheur en bouche et un petit côté acidulé très apprécié quand il fait chaud.

Les vins rosé de Provence comme des Côtes de Provence, Côteau d’Aix, du Languedoc ou du Val de Loire sont souvent vinifiés de cette façon…

Ce sont des vins que vous allez servir assez frais entre 8 et 10°C. Évitez de les boire plus froids, vous perdriez les délicates saveurs de fruits et de fleurs.

Les vins de saignée ou de macération seront quant à eux, plus foncésplus charpentés et marqués par des notes de fruits rouges,et même un peu d'épices. On retrouve une bouche plus ronde et un peu plus le goût des tanins, cependant ils conservent une belle fraîcheur.

Les vins de Tavel, les Bandols, les Bordeaux Clairets, ou les Bergerac de saignée pour ne citer que ceux-là, sont des rosés avec du corps et aromatiques.

Vous pourrez les garder deux ou trois ans, si vous possédez une cave. Certains peuvent même se conserver plus longtemps.

Ce sont des vins que vous allez servir assez frais entre 8 et 10°C.

Si vous êtes adepte des vins légèrement sucrés, voire moelleux vous pouvez également trouver des vins rosés doux à moelleux, généralement légers en alcool, servis frais la rondeur de ces vins ne masque pas une belle acidité. Les rosés d'Anjou et les Cabernet d’Anjou (les plus moelleux) en sont un bel exemple.

Vous pouvez conserver ces vins entre un à deux ans, voire 5 ans pour certaines années.

Ce sont des vins que vous allez servir assez frais entre 8 et 10°C.

Si vous aimez les vins effervescents, vous pouvez choisir des champagnes ou des crémants rosés, vous y trouverez des arômes de petits fruits rouges.

Ces rosés effervescents peuvent être secs ou demi-secs (un peu sucrés).

La température idéale de service varie entre 8 et 10° C, pour ne pas perdre les arômes de fruits rouges. Contrairement à certaines croyances, ne mettez jamais votre champagne au congélateur, vous casseriez ses arômes délicats.

 

Vous l’avez compris, les rosés sont à servir bien frais

Vous pouvez les placer dans votre réfrigérateur pendant quelques heures avant de les servir. L’idéal est de mettre la bouteille dans la porte de votre réfrigérateur, la température est en général autour de 6 à 7°. Une fois le vin sorti et servi, elle monte facilement de deux degrés en plus.

Si vous prenez votre repas en terrasse ou chez vous, attention à votre rosé qui va très vite se réchauffer si vous le laissez sur votre table. Il serait dommage de perdre sa belle fraîcheur.

Prévoyez d’installer votre bouteille dans un seau à glace, en ne mettant surtout pas votre bouteille directement dans de la glace. Pensez à verser de l’eau additionnée de quelques glaçons dans votre seau, le froid va ainsi bien se disperser autour de votre bouteille.

L’utilisation de sacs isothermes ou de seaux réfrigérants sont possibles aussi .

 

Des glaçons dans votre rosé?

Personnellement je vous le déconseille, les glaçons vont diluer le vin…ce qui casse son équilibre, dommage de gâcher le travail du vigneron... Privilégier plutôt la fraîcheur de la bouteille.

 

Et si vous partez en pique-nique?

Pensez à placer votre bouteille dans un sac isotherme pour conserver la température de votre réfrigérateur.

Si vous avez peur de casser votre bouteille, vous pouvez aussi verser votre vin dans un thermos qui conservera votre vin à la bonne température. Il existe des bouteilles isothermes en acier inoxydable conçues spécialement pour recevoir du vin. Certaines sont équipées de verres pour savourer votre rosé où vous le souhaitez.

 

Comment fait-on du Vin Rosé ?

Qu’est-ce qu’on mange avec un rosé ?

 

Pensez toujours aux deux grandes familles de rosés:

  • Pour l’apéritif, privilégier les vins rosés secs et fruités. Leur belle acidité ouvrira vos papilles gustatives avant le repas.

Vous pouvez servir des rosés comme des Côtes de Provence, des vins Corse, des vins du Luberon ou des Marsannay

Si vous êtes un inconditionnel des bulles, pensez à un champagne, ou un crémant rosé sec.

N'hésitez pas à agrémenter vos apéritifs d’été avec des toasts de poissons, des tapenades, des verrines à base de légumes, melon concombre par exemple, pour créer un bel équilibre avec votre vin rosé.

Si vous proposez un repas avec des plats légers comme des salades,des poissons, des fruits de mer,des viandes blanches, restez dans le ton en continuant à servir un vin rosé sec et fruité.

  • Pour les barbecues, testez des vins rosés plus charpentés. Les légers tanins contenus dans ces vins accompagneront délicatement les viandes grillées, les charcuteries.

Ils s'accorderont aussi très bien avec des plats relevés à base d’huile d’olive comme de la ratatouille, des lasagnes, des poissons gras, des viandes en sauce, des fromages.

Vous pouvez choisir des vins rosés de Bandol, du Languedoc comme le Saint Chinian rosé, des Buzet rosé ou à des Côtes du Vivarais par exemple…

Des rosés moelleux, comme les cabernets d'Anjou, seront très agréables à déguster avec un dessert ou une entrée sucrée salée comme le melon en chiffonnade de parme.

 

Vous pouvez me laisser un commentaire, si vous le souhaitez…et rappelez-vous que le plus important quand on déguste un vin c’est de se faire plaisir. Bien entendu toujours avec modération

 « L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération ».

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Boutique propulsée par Wizishop

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

J'ai déjà un compte,